Lien à la page d'accueil pour le site de la Semaine canadienne de la démocratie

Semaine canadienne de la démocratie

 

Fiche de renseignements
Les jeunes et l'engagement civique

Engagement des jeunes – Ce que nous savons

  • Le taux de participation des jeunes aux élections fédérales est en baisse depuis le début des années 1970, une tendance qui se répercute sur le taux de participation global.
    • À l'élection générale fédérale de 2008, le taux de participation global a atteint un creux historique de 58,8 %; celui des jeunes âgés de 18 à 24 ans se chiffrait à 37,4 %.
    • À l'élection générale du 2 mai 2011, le taux de participation global est passé à 61,1 %, alors que celui des jeunes âgés de 18 à 24 ans était de 38,8 %.
  • L'absence des jeunes citoyens aux bureaux de vote s'explique principalement par un faible niveau de connaissances en politique et d'intérêt pour ce domaine, et par le fait qu'ils considèrent moins le vote comme un devoir civique que les personnes plus âgées.
  • Plus les jeunes sont informés sur la politique, plus ils sont susceptibles de participer.
    • L'Enquête nationale auprès des jeunes d'Élections Canada a montré que 90 % des jeunes ayant répondu correctement aux trois questions sur la politique avaient voté, par rapport à seulement 24 % des jeunes qui n'ont répondu correctement à aucune des questions.
    • Parmi les jeunes qui n'ont pas voté, 46 % ont dit que leur manque de connaissances sur les candidats avait influencé leur décision de ne pas voter.
  • Il est essentiel de combler l'écart de connaissances pour faire en sorte que les jeunes deviennent des citoyens engagés et informés.

Éducation civique – Pourquoi est-ce important?

  • L'éducation civique accroît les connaissances des jeunes en politique et leur intérêt pour ce domaine. Elle les encourage à parler de politique et à devenir des citoyens actifs.
    • L'Enquête nationale auprès des jeunes d'Élections Canada a montré que la participation des jeunes qui discutent de politique avec leurs amis est de 25 points de pourcentage plus élevée que celle des jeunes qui n'en discutent pas.
    • L'Enquête a aussi révélé que la participation des jeunes ayant suivi un cours d'éducation civique est de 14 points de pourcentage plus élevée que celles des jeunes qui n'en ont pas suivi.
  • Une fois qu'une personne décide de voter, elle continuera probablement à le faire – et plus elle a de connaissances en politique, plus elle est susceptible de voter pour la première fois.
  • Si l'éducation civique est importante, la façon de l'enseigner l'est tout autant. L'apprentissage par expérience – comme les élections simulées, les sorties scolaires, les visites de représentants élus ou les travaux communautaires – s'avère particulièrement efficace.

Enseignants et parents – Artisans de la démocratie

  • Nous avons tous un rôle à jouer pour préparer les jeunes de la prochaine génération à devenir des citoyens actifs. Toutefois, celui des enseignants et des parents est particulièrement important.
  • Les enseignants et les parents qui favorisent les discussions ouvertes, éclairées, pertinentes et critiques avec leurs élèves sont plus susceptibles de susciter leur intérêt et de les préparer à prendre l'habitude de participer à la vie politique.
  • La Semaine canadienne de la démocratie, qui aura lieu du 16 au 23 septembre, est une bonne occasion de susciter l'intérêt des élèves pour les activités de renforcement de la démocratie. Visitez le democracy-democratie.ca pour obtenir des plans de leçon et des renseignements sur le Défi national pour la démocratie.

Renseignements et entrevues :

Élections Canada – Relations avec les médias
1-877-877-9515
613-993-2224

Lien à Élections Canada